Les nouvelles technologies comme trame de fond

Nouveau portrait.

Merci beaucoup à notre invitée du jour d’avoir accepté de témoigner. Un souhait de garder l’anonymat respecté.

Un cursus scolaire quelque peu contrarié, un début de carrière prometteur et enfin la création d’entreprise.

Belle découverte!


portrait-anonyme-1

Parle-nous de toi, qui es-tu ?

Sophie S., 44 ans, mariée, 3 filles 8, 11 et 13 ans. Née à proximité de St Etienne. J’ai quitté la région Rhône Alpes, avant de partir en Ecosse à la fin de mes études. En Ecosse j’ai trouvé une vraie famille. Puis je suis restée 8 ans comme cadre en assurances sur Paris, je me suis mariée avec un Breton. Nous avons choisi de vivre en Province pour avoir nos enfants.

Nous sommes arrivés à Lille au début des années 2000, (pendant mes congés maternité), j’ai fini ma carrière d’assureur, j’étais en situation de harcèlement moral.

Depuis j’ai créé une société de Coaching en nouvelles technologies pour les Seniors. Je m’éclate à leur apprendre à mieux utiliser les ordinateurs ou tablettes.

Quel(s) diplôme(s) possèdes-tu aujourd’hui? Comment s’est déroulé ton parcours scolaire ?

BEP et CAP Comptabilité (ACC à l’époque)

BAC G2

BTS Assurances

Quels problèmes as-tu rencontrés à l’école ?

On a détecté ma dyslexie je devais avoir 6 ou 7 ans, mais personne ne s’en ai jamais inquiété. Je vis avec, c’est parfois compliqué, ça l’a été longtemps à l’adolescence. Au collège je n’étais pas à ma place. Je peux dire que, par chance,  l’informatique m’a sauvé, face à un ordinateur, la réponse que j’avais été juste, loyale.

L’orientation scolaire, ça s’est passé comment pour toi ?

Je suis la dernière de ma fratrie, la seule fille de 4 enfants. 2 étaient déjà partis en CAP. Donc il fallait un métier de fille. Si on m’avait écouté, je serai allée en CAP routier, heureusement que non car j’aurai dû changer de métier du fait de mes problème de vue. Je n’étais habile ni pour les fleurs, ni pour la coiffure. Il y avait 2 lycées professionnels à proximité :

Un sanitaire et social : par pour ma famille.

Un comptabilité : le seul qui pouvait convenir.

Après le bac, je ne me voyais pas aller à l’université, trop vieille, j’ai eu le Bac à 20 ans. Dans la liste des BTS de l’académie de Lyon, j’ai choisi Assurance, c’était celui qui me déplaisait le moins. J’ai eu la chance de rencontrer des gens formidables pendant ma formation, je reste en contact avec plusieurs de mes profs de l’époque.

Et tes parents alors, ils sont en accord avec tes choix/envies ?

Ils m’ont toujours laissée très libre. Ils avaient autre chose à faire.

Ton avenir professionnel, tu le vois et tu le veux comment ?

Très ouvert, je ne suis pas profondément inquiète, je sais simplement que je ne sais pas ce que je ferai dans 3 ans. Je serai au contact des gens et pendant très longtemps encore.

Un mot à ajouter pour les jeunes d’aujourd’hui et leurs parents ?

Il faut avoir confiance.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s