Gretchen, des voyages en quête de coeur

Nouveau portrait .

Merci beaucoup à Gretchen d’avoir accepté mon invitation à témoigner.

Un témoignage très enrichissant.

Belle découverte!


gretchen-jakub

Parle-nous de toi, qui es-tu ?

 Gretchen JAKUB

Aujourd’hui je suis thérapeute psycho-corporelle travaillant essentiellement avec les personnes à hauts potentiels et les personnes en relations d’emprise parmi d’autres.  Je travaille avec les enfants, adolescents, adultes, et familles.

Je suis aussi mère de 3 enfants, expat en France de mon « chez moi » aux Etats Unis depuis 9 ans, avec un saut par l’Angleterre pendant 4,5 ans entre les deux.

Quel(s) diplôme(s) possèdes-tu aujourd’hui? Comment s’est déroulé ton parcours scolaire ?

Scolarisée aux Etats Unis où le système est très différent d’en France, j’ai continué mes études après l’obtention du diplôme High School à Wellesley College où j’ai reçu un BA en Relations Internationales (Sciences Politiques, Histoire, Langues Etrangères etc.) et un BA en Littérature Française.

J’ai passé un an à Sciences Po Paris où j’ai obtenu le Certificat d’Etudes Politiques.  J’ai aussi le Diplôme International de Management de l’Institut Commercial de Nancy ainsi que le Certificat Universitaire en Intervention auprès des enfants et des adolescents à hauts potentiels en difficultés de l’Université de Mons en Belgique.

En plus, j’ai des formations en psychothérapie, thérapie familiale, kinésiologie, EFT, et Matrix Reimprinting parmi d’autres.

L’emploi pour toi, ça se passe comment aujourd’hui?

Mon emploi de temps varie de jour en jour.  Je suis installée en tant que profession libérale ce qui me donne une certaine liberté avec mon temps et me permet de mieux gérer les besoins familiaux avec des demandes de mon travail.   Je reçois mes clients dans mon cabinet à côté de Lille et je fais également les séances par Skype.  Je me déplace en moyenne 1 fois par semaine sur Paris.

Et avant, tu faisais quoi ?

Avant d’être thérapeute, j’ai été artiste/illustratrice pour ma propre compagnie (Chichiboulie) que j’ai lancé lors de mon séjour en Angleterre.  C’est quelque chose que j’ai fait plus par passion que par formation professionnelle.  Avant cela j’ai été maîtresse de l’équivalent de CM2 aux Etats Unis ayant quitté mon poste d’acheteuse de mode pour une grande société suite à la naissance de mon premier enfant.

Pourquoi ce(s) changements(s) ? Quel a été le « déclic » ?

Il y a plusieurs raisons pour tous mes changements.  Entre la volonté de pouvoir être présente pour mes enfants, d’avoir un travail qui me permet une certaine liberté aussi bien dans mon emploi du temps que dans mon expression personnelle, je considère avoir eu de la chance d’avoir pu trouver des occasions à chaque instance.  Mon dernier changement, celui qui m’a emmené vers la thérapie est venu suite à une découverte d’une passion pour la psychologie et un changement dans ma situation familiale.

L’orientation scolaire, ça s’est passé comment pour toi ?

Le système scolaire aux Etats Unis est très différent de celui en France.  Il n’y a pas de diplômes différents comme le Bac S, ES, L, technologique etc.  Ce qui fait la différence c’est le niveau des cours suivis ainsi que les notes dans ces cours.  Globalement j’ai eu de la chance d’être dans un bon système scolaire qui a été plus ou moins bien adapté à mes besoins.  Par contre, en quittant le lycée, autant j’avais en tête quelques idées de sujets qui m’intéressaient, autant je n’étais pas claire sur les opportunités professionnelles qui pourraient se présenter dans ces domaines.

Je suis très sensible au système scolaire et aux besoins des élèves qui ne rentrent pas dans le moule.  Pour ma certification à l’Université de Mons, j’ai fait mon mémoire sur le sujet de monter une école qui répond aux besoins spécifiques des élèves à hauts potentiels et/ou avec les difficultés de comportement et/ou émotionnelles.   C’est un sujet qui me tient à cœur !

Et tes parents alors, ils sont en accord avec tes choix/envies ?

Mes parents ont laissé la porte ouverte pour que leurs enfants puissent suivre le chemin qui leur convenait le mieux.  J’ai été libre de mon choix dans mes études.

Un mot à ajouter pour les jeunes d’aujourd’hui et leurs parents ?

Aujourd’hui je travaille avec beaucoup de jeunes en conflit avec leurs parents au sujet des études.  Mon conseil serait de se connaître le mieux possible pour trouver la voie qui convient le mieux et de garder en tête que la voie professionnelle n’est pas génétique. D’expérience, ceux qui font un travail qui les passionne trouvent plus de plaisir et donc plus de réussite que ceux qui font un travail « parce que ».  C’est notre passion et notre enthousiasme pour ce que l’on fait qui se sent inconsciemment et attire le bonheur.


Merci Gretchen pour ce magnifique témoignage.

Un parcours très riche, beaucoup de voyages, la recherche de sens et d’authenticité.

Vous aussi vous souhaitez témoigner?

Envoyez-moi un petit mot à contact@adequatmot.com!


Pour retrouver Gretchen:

http://www.psychotherapeute-en-ligne.fr/

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s